Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

Vieillir en prison  (Bibliographie)

 

De très nombreux ouvrages concernent la prison en général (cf. not. ici), ou sont écrit par des professionnels qui y travaillent (cf not. ici, ici). D'autres analysent des problématiques spécifiques comme la présence des enfants en prison (cf. ici).

C'est aujourd'hui un livre concernant les personnes les plus âgées qui retient notre intérêt.

Les éditions Champ Social (leur site) ont récemment publié un livre écrit par Caroline TOURAUT (1) intitulé (page dédiée ici) :
 

Vieillir en prison

Punition et compassion
 

Sur le site de l'éditeur le livre est présenté ainsi :

"Le vieillissement de la population en France s’est imposé comme un enjeu majeur des politiques publiques. Il impacte de nombreuses institutions confrontées à des difficultés inédites. C’est le cas des établissements pénitentiaires où les personnes détenues âgées de plus de 50 ans représentent 11,9% de la population carcérale au 1er janvier 2018.
Loin de chercher à appréhender le vieillissement en prison à partir d’un point de vue en surplomb, le vieillissement est analysé à travers la compréhension des expériences vécues par les personnes détenues et celles des personnels. Comment les personnes détenues âgées éprouvent-elles leur incarcération ? En quoi la présence croissante des personnes âgées en détention change-t-elle les manières de travailler en prison ? Ainsi, ce livre analyse la construction sociale du problème de la vieillesse dans l’environnement de la prison. Il porte sur les désajustements et réajustements d’une institution face à un public nouveau qui vient interroger – et donc révéler – ses modes habituels de fonctionnement.
Les images sociales de la vieillesse, associée souvent à une forte vulnérabilité, et celles des détenus, perçus sous le spectre de la dangerosité peinent à s’articuler. Comment dès lors, l’institution prend-elle en charge des personnes détenues âgées qui méritent punition et suscitent compassion ? L’analyse de l’expérience carcérale des personnes détenues âgées et la compréhension des dilemmes moraux vécus par les professionnels questionnent de manière singulière le sens de la peine et ce qu’il est moralement acceptable en matière de droit de punir.
Les analyses reposent sur une enquête empirique menée dans quatre prisons où 135 entretiens ont été réalisés dont 63 avec des personnes détenues et 72 avec des personnels
.
"

 

Les propos préliminaires permettent d'emblée d'avoir une idée de l'ampleur de la problématique.

Au 1er janvier 2018, l'âge médian des personnes sous écrou était de 31,8 ans. Mais depuis trente ans la population pénale connaît un net vieillissement. A la même date 9456 personnes ont plus de 50 ans, soit quatre fois plus qu'en 1990. Entre ces deux dates l'effectif des plus de 60 ans est passé de 449 à 3043 personnes. (2)

Cela découle de l'évolution démographique générale mais aussi de facteurs criminologiques.

L'un des facteurs essentiels étant la multiplication des sanctions des infractions sexuelles, dont les auteurs sont en moyenne plus âgés que leurs co-détenus. Et plus du tiers des condamnés de plus de 50 ans purgent des peines de plus de 10 années (contre 14% de l'ensemble des condamnés).

15% de ces détenus auraient une incapacité sévère et 5% seraient en perte d'autonomie.

Ce qui, par voie de conséquence, met à l'épreuve le fonctionnement de l'administration pénitentiaire.

L'ouvrage comporte cinq chapitres : Vieillir sur ou surveiller, les dilemmes des surveillants à l'épreuve de l'âge ; Faire sa peine à l'écart ; Diversité des parcours et expériences carcérales plurielles ; Prendre soin, une politique d'aide à la personne en souffrance ; Exercer ses droits et construire sa sortie, l'âge un facteur discriminant ?.

Cela permet à l'auteure d'aborder de très nombreux aspects juridiques, techniques, médicaux, sécuritaires, financiers, humains, de cette problématique spécifique.

Entres bien d'autres : les mécanismes d'affectation, le regard des surveillants sur les plus âgés, leur vulnérabilité vis à vis des autres détenus, les fouilles, les différences sociales et culturelles avec les autres détenus, les conflits entre les générations, les difficultés spécifiques des condamnés pour viol, les problèmes physiques dans un lieu inadapté, la répartition des interventions en cas de perte d'autonomie, l'aide non prévue statutairement des co-détenus, le choc carcéral pour les détenus insérés socialement et professionnellement, l'espérance d'un nouveau temps de vie après la prison, la préparation à la sortie pour les plus vulnérables, les libérations anticipées des plus atteint physiquement (art. cpp. ici), les détenus en fin de vie, ceux dont personne ne veut et les décès en prison.

Ce livre très intéressant destiné à un vaste public, qui en plus des analyses et des témoignages contient de nombreuses références bibliographiques, permet de faire un tour complet de cette problématique de plus en plus présente au sein de l'institution pénitentiaire.

------------------------------

1. Docteur en sociologie, chargée d'études à la direction de l'administration pénitentiaire, chercheuse associée au CESDIP.

2. Dans un témoignage une surveillante mentionne une "mamie" de 83 ans.
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article