Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

Par Michel Huyette


  Mettant en pratique la doctrine dorénavant bien installée  "Un fait divers - une loi", le gouvernement a relancé dernièrement l'idée de la "castration chimique" pour certains condamnés ayant commis des infractions sexuelles.

  On relèvera tout de suite que l'expression employée est absurde et de nature à tromper l'opinion publique. En effet, la "castration" est l'ablation d'un organe génital nécessaire à la reproduction, ce qui n'a rien à voir avec un traitement médical destiné à réduire la libido.

  Mais cette expression de "castration chimique", même délibérément trompeuse, est  sans doute médiatiquement plus efficace....


  Quoi qu'il en soit, sur ce sujet le Sénat vient de publier une étude de législation comparée.

  Dans ce document sont d'abord rappelées les règles applicables en France, dans le cadre du suivi socio-judiciaire qui comprend habituellement une obligation de soins.

  Puis sont ensuite présentées les législations de sept pays européens. Il en ressort que le traitement qualifié "castration chimique" n'est obligatoire dans aucun de ces pays, les seules conséquences d'un refus par le condamné étant une limitation des possibilités d'aménagement de peines.




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lucie 16/11/2009 10:55


Sans en faire une obligation, ce qui me paraîtrait absolument monstrueux, ne pourrait-on l'autoriser dans le cas où elle est demandée par la personne ? Est-ce que la refuser au motif qu'elle est
"interdite" ne s'apparente pas à un refus de soin ?

Bon,je précise que je n'ai pas lu les liens que vous donnez, donc si la réponse est dedans, je vous présente mes excuses par avance !