Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges




  Les éditions Gallimard viennent de publier le second tome d'une étude intitulée "L'état de justice, France XIIIe-XXe siècle"".

  Ce second volume a pour titre "L'emprise contemporaine des juges".

  L'auteur est Jacques Krynen, professeur à l'université de Toulouse-1-Capitole.

                                                     krynen 

 

  Le livre est intéressant à plus d'un titre.

  Il l'est d'abord parce qu'il retrace l'histoire de la justice, de la magistrature et du droit. La première partie s'appelle "L'émancipation du pouvoir judiciaire", titre particulièrement évocateur. La seconde partie est intitulée "Etat de droit, justice et démocratie", et l'auteur s'y interroge sur les chemins ayant conduit à notre justice actuelle.

  Il l'est ensuite parce qu'il ne s'agit pas seulement d'un livre d'historien retraçant minutieusement les évolutions idéologiques et factuelles. M. Krynen y ajoute ses observations, ses réflexions et ses suggestions.

  Certains passage sont vraiment d'actualité. Tel ce commentaire sur l'état de la fabrication du droit et le rôle du juge dans l'élaboration des normes :

  "Le droit, même si l'on tenait absolument à le définir comme un faisceau de règles, n'a peut-être jamais été aussi vivant, flexible, protéiforme. Placé par la force des choses entre les mains de ses grands interprètes naturels, les juges de tous ordres, il n'a jamais été aussi imprévisible. Ne pas en faire le constat, verser dans la déploration critique, en appeler à un retour de la sécurité juridique avec des lois bien faites, quand tout montre l'inaptitude foncière du politique à faire vivre le droit, est la meilleure façon de se fermer les yeux." (p. 343)

  L'auteur consacre des développements à la légitimité des juges, et n'hésite pas à aborder de nouveau la question de leur mode de désignation, et notamment l'élection. Nous y reviendrons prochainement. Il écrit notamment :

  "Toute la querelle sur la légitimité des juges part de là. Nous n'admettons pas, au fond de nous même, qu'une personne appelée juge par les institutions vienne dire qui a raison et qui a tort. Juger, c'est être placé en situation de supériorité par rapport à ceux qui sont jugés. Dans un pays aussi profondément égalitariste que le nôtre, cette différence est insupportable et se traduit volontiers par une haine affichée des juges. Les déclarations vindicatives à leur égard des hommes politiques condamnés et de leurs amis sont révélatrices de cette intolérance. Mais la justice aujourd'hui parvenue à un tel niveau d'indépendance et de puissance, c'est à un renforcement de la légitimité des juges qu'il faut urgemment s'atteler, seul moyen de lui épargner une défiance générale au prétexte d'un intolérable gouvernement des juges." (p. 379)


 En tous cas, que l'on partage ou non les analyses de M. Krynen, ce livre est un élément de réflexion utile à une époque où la justice est particulièrement questionnée.




 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article