Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

 

 

  Alors que le Parlement débat d'un projet de loi modifiant notamment les règles relatives au traitement judiciaire de la délinquance des mineurs, l'Association française des magistrats de la jeunesse et de la famille (AFMJF) vient de publier un document expliquant le dispositif actuel et proposant d'autres pistes pour l'avenir.

 

  Pour le lire, cliquer ici.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal Rolland Avocat doctorant 25/05/2011 21:16



Bonsoir Monsieur Clodon,


La justice des mineurs, sans doute la plus essentielle en matière pénale, puisque
tout commence là. Les grand public oublie souvent que quelques semaines, mois de prison, voire quelques jours d’incarcération suffisent à déstructurer un individu jeune pour des années, parfois
pour la vie entière. Le TE, Les éducateurs sociaux, les parents ont un rôle essentiel dans l’alternative carcérale. Mais l’école, la formation, le lieu de vie sont au moins aussi importants. La
fonction de la peine de privation de liberté est celle de l’élimination de l’individu de la société. Sans doute, s’agissant des mineurs, c’est cette finalité de la peine qu’il faudrait repenser.
La bonne peine, s’il en existe une pour les mineurs, c’est celle qui tend essentiellement à leur maintien sociétal, lorsque c’est possible.Le reste n'est que détresse, ignorance et
démagogie. 


Pour le reste, je souscris au signifié de votre contribution.


Bien à vous.


Me PR



Claudon 25/05/2011 12:44



"Dans chaque cas, il faut prendre le temps de l'analyse et de l'action éducative, pour des situations jamais déterminées a priori"


C'est la synthèse de ce texte fort, argumenté et dans la réalité de la justuce des mineurs.


Merci de l'avoir porté à notre connaissance.