Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

Par Michel Huyette


  Le journal Le Monde de ce 25 avril 2012 nous apprend que l'Etat américain du Connecticut vient d'abolir définitivement la peine de mort. La loi votée en début de mois vient d'être promulguée par le gouverneur.

  En signant le texte le gouverneur a déclaré : "C'est un moment historique, le Connecticut rejoint seize autres Etats et le reste du monde industrialisé en agissant ainsi, mais c'est aussi un moment de réflexion et non de célébration."

  Il se pourrait que la Californie soit le prochain Etat à abolir cette peine de mort. En tous cas à ce jour il reste 17 Etats à la mettre encore en oeuvre.

  Le débat sur la peine de mort ne sera pas repris aujourd'hui, tout ayant déjà été dit sur ce sujet, notamment à partir des affaires dans lesquelles des criminels ont été condamnés pour des crimes très graves puis innocentés par la suite. L'existence d'erreurs judiciaires rend à lui seul insupportable une peine sur laquelle il n'est, par hypothèse, pas possible de revenir. (lire not. iciici, iciiciici)

 

 


Commenter cet article

nicolefournerie 26/04/2012 20:35


La mise en page de mon commentaire modifie le sens d'une partie de mon propos. Merci de lire : 


" Elle (la peine de mort) n'a jamais dissuadé aucun délinquant qui s'il était capable d'anticiper les conséquences de ses actes, ne serait pas délinquant ! A condition évidemment que la justice
ne prenne jamais le parti de la délinquance ! " 


Autrement dit : " Le comportement perverti de la justice qui prend(rait) le parti des délinquants, enlèverait ipso facto à la peine de mort son caractère absurde".  


Or "Tonton tousse", alors il ne faut pas s'étonner que la suppression de la peine de mort ne fasse toujours pas l'unanimité dans le monde... Y compris en France !


Il ne s'agit pas de ma part d'un jugement moral qui serait sans intérêt concernant le sujet. Je dis abruptement que c'est le seul comportement de la justice qui fait bouger les lignes de la
délinquance. RIEN D'AUTRE. Simplement parce que la délinquance n'est pas génétique, ni hériditaire et n'a aucune signification socio-économico-culturelle pas plus que
révolutionnaire. Aucun délinquant ne remet politiquement en question la propriété privée !... Le penser serait bien immature.  


En revanche, le délinquant a toujours une faible tolérence à la frustration... Le rappel et le respect de la LOl (du père d'abord puis de la société) et de ses fondements s'imposent toujours
comme indispensables.Absolument et fermement. Auprès de tout type de délinquants. Nous savons tous que le spectre est très large.  


C'est donc FONDAMENTAL que la justice soit très exigeante avec elle-même s'agissant de l'impartialité et de  l'équité vis-à-vis de chaque justiciable et dans tous les
procès. 


Bonne soirée.








 


 


 

nicolefournerie 26/04/2012 14:18


Enfin une bonne nouvelle !


Mais que ceux qui croient que la peine de mort est la seule sanction irréversible, continuent de chercher l'interrupteur !... "Les Lumières" sont trop blafardes qui ne distinguent que ce qui est
aussi visible que le nez au milieu de la figure : la peine de mort est absurde. Elle n'a jamais dissuadé aucun délinquant qui s'il était capable d'anticiper les conséquences de ses actes, ne
serait pas délinquant !

A condition évidemment que la justice ne prenne jamais le parti de la délinquance ! "dis Tonton pourquoi tu tousses" ?... 


L'abolition de la peine de mort est bien le moindre mais ne protège nullement d'injustices irréversibles : les crimes sont simplement commis plus sournoisement...

An Ankoù 26/04/2012 11:32


Merci au Connecticut de rejoindre les Lumières.


Sans rouvrir le débat, comment peut-on encore trouver juste de prendre des sanctions irréversibles pour les crimes les plus odieux ? Ce sont précisément ceux qu'on s'interdit de laisser
impunis, ce qui réunit inéluctablement les meilleurs conditions pour commettre une erreur judiciaire.


Bien à vous,
L'Ankou