Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Michel Huyette


   Aujourd'hui plus encore qu'hier, les questionnements sur l'institution judiciaire sont nombreux.


   Il est sain que cette institution, socle de la démocratie, soit observée, et critiquée lorsque son fonctionnement n'est pas celui que chaque citoyen est en droit d'exiger.


   Mais si nombreux sont ceux qui s'expriment sur la justice, non sans arrière-pensées parfois, les juges sont la plupart du temps très discrets, même lorsqu'ils entendent des affirmations manifestement contraires à la réalité, ou lorsque sont émises des critiques qu'ils estiment en tout ou partie infondées.


   C'est pourquoi il m'a semblé utile d'apporter quelques éléments de réflexion, et d'entamer un dialogue avec vous.


   Je précise que j'accueille aussi souvent que possible des contributions d'autres collègues, et que chaque article publié sur ce blog n'engage que son auteur qui y exprime librement ses idées, partagées ou non par les autres magistrats.




Michel Huyette
Magistrat
Actuellement conseiller à la cour d'appel de Toulouse

Commenter cet article

Alexandre 18/01/2010 16:33



Etudiant en droit préparant des concours, je découvre votre blog au détour d'une recherche sur la responsabilité pénale des mineurs... Que le droit est limpide quand il est expliqué par des
praticiens ou des passionnés ! Merci pour tous ces articles d'une clarté et d'une richesse plus qu'appréciable ! 



Parolesdejuges 18/01/2010 16:56


Merci beaucoup. Voilà qui va nous encourager à continuer....
Bonnes chances pour vos concours.
MH


Cécile Dull 12/08/2009 15:42

Bonjour,J'ai lu votre interview et une question me chagrine,Comment peut-on être sûres que les accusés d'Outreau étaient innocents?Le juge pouvait être hatif (choqué, confiant en ses sources)Myriam B. excessive dans ses propos (probablement choquée et effrayée)Les enfants plutôt approximatifs, par honte. Cela ne rend pas les accusés plus innocents. Dans ce type d'histoire la pression sociale est fort et on préfère souvent innocenter un coupable et alléger sa peine, que rendre justice avec les moyens du bord. ...

Glanzmann Michel 09/08/2009 18:00

Monsieur,Je reviens près de vous suite à votre dernier message qui traitait de [Le niqab (ou la burqua) et le droit] pour lequel je vous remercie, encore, pour votre réponse.
Je me permets une question de fond, si vous le voulez bien ! En octobre 2009, lors d’une prochaine assemblée de l’Association des Conciliateurs de Justice de la Cour d’Appel de Montpellier, à laquelle j’appartiens, nous être informés de la suite qui sera donnée quant aux applications des 65 propositions de monsieur le Recteur Serge GUNICHARD et notamment sur les extensions des fonctions du « conciliateur de justice » !
En votre qalité de Magistrat, comment recevez vous ses extensions de fonctions?
Bien à vous et bonne fin de WEMichel Glanzmann
 

Parolesdejuges 09/08/2009 23:57


Bonjour,
Il n'est malheureusement pas possible de débattre d'une question aussi vaste dans le cadre d'une réponse à un commentaire.
Merci de votre compréhension.
MH


paolacci 28/02/2007 20:04

Bravo super blog très enrichissant qui nous permet de mieux comprendre certaine chose déja le site du palais de justice de Bastia est très bien et celui-ci le complète.Ce soir je l'ai découvert et j'ai pratiquement tout regarder,je ne manquerai pas de de le mettre dans mes favoris.Hélas je n'ai pas eu la chance de finir mes études ayant perdue mes parents très jeune mais mon choix était la magistrature,celle-ci m'a toujours fasciner,j'aime bien me rendre aux assises lorque mon temps me le permet.Voilà je vous remercie par avance d'avoir créer ces sites car il ne manque rien et c'est toujours bon de pouvoir s'informer avec des vrais professionnels de la magistrature.
Cordialement  M paolacci.