Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges


Par Bernard Brunet



Le débat sur la responsabilité des juges se situe le plus souvent au niveau déontologique, statutaire, institutionnel, politique; il fait appel à des principes et tend d'une manière générale à dessiner le cadre dans lequel s'exerce la responsabilité sociale de juger.  Ce niveau de discussion prévilégie, d'une part,  l'équilibre entre les pouvoirs et de l'autre la recherche de l'efficacité de l'institution judiciaire; il exclue par principe l'aléatoire, le particulier, le subjectif. Le débat concerne le niveau central de l'Etat et tend à imposer par le haut des règles de fonctionnement permettant de clarifier les conditions de l'exercice de la fonction juridictionnelle dans ses relations avec les autres institutions et avec les justiciables, de même qu='à définir les droits et obligations du juge à l'ntérieur de l'institution judiciaire elle-même.

 

Tout autre, cependant, est l'interrogation suivante que se pose le juge concrètement: "qu'est ce que je fais lorsque je décide celà", quelle responsabilité est la mienne lorsque j'applique la loi ou décide de l'appliquer de telle ou telle façon?  Ici et maintenant.

 

Mon propos est de tenter de penser et de décrire comment la question éthique de l'exercice des responsabilités peut se poser concrètement et sans détour à un juge particulier dans sa démarche intime d'acteur responsable et de mettre en évidence les oppositions entre la démarche générale déontologique et la démarche individuelle éthique, mais, également, la nécessité de la co-existence de ces deux démarches.



pour lire l'article sans son intégralité, cliquer ici


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dan69 05/06/2008 17:19


Lorsque le juge dit la loi, ce n'est pas sa loi; du point de vue de la production de justice, il n

=est que le porte-parole de la loi :  FAUX , en matiere familiale , chaque juge decide de tout et de son contraire et ce, sans se justifier ! pour un meme cas , deux juges vont decider que l'un sera blanc et l'autre noir ! et qui dit responsabilités dit sanction : en pratique , il n'y a qu'a voir Outreaux , on attend toujours les sanctions  et quelles sanctions : le procureur va etre muté !!! oui ! sanction de niveau 3 sur une echelle qui en compte 9 .... niveau 4 c'est quoi ? un coup de baguette sur les doigts ?? apres le fiasco dont il est , en partie , responsable ? ou sont les 64 autres juges qui ont mis leur nez dans les dossiers ??? Quant les sanctions sont symboliques voire inexistante , la responsabilité n'existe pas . on peut donc dire en toute logique que les juges sont irresponsables et qu'ils vont pouvoir encore pendant de nombreuses annees faire n'importe quoi.

Parolesdejuges 05/06/2008 17:46


Les adultes qui sortent du JAF ont souvent des opinions très tranchées. Quand l'un vilipende le juge qui n'a rien compris, qui n'a pas écouté, qui évidemment fait n'importe quoi, l'autre la plupart
du temps trouve cette décision excellente... Est-ce forcément le premier qui a raison ??
MH