Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

Le meurtre   (Bibliographie)

 

"Le meurtre ne fait pas partie, heureusement, de l'expérience personnelle de l'immense majorité des gens. Il n'en fascine pas moins : nulle histoire ne rivalise avec celle d'un meurtre. Symbole du crime le plus grave puisqu'on parle parfois de "crime" dans le langage courant en désignant le meurtre, le terme "criminel" s'applique de la même façon tant au meurtrier qu'à celui qui a causé une infraction grave".

Ces quelques lignes figurent dans l'introduction du livre de Christian Guéry (*), publié aux éditions Dalloz (page dédiée ici), intitulé :
 

LE MEURTRE,

Analyse juridique et pratique de l'homicide volontaire
 

Le livre est présenté de la façon suivante sur le site de l'éditeur :

"Une étude complète et inédite sur l'homicide volontaire, nourrie de références littéraires, mythologiques, sociologiques, philosophiques, d’histoire du droit ou de droit comparé. L’homicide volontaire est une infraction singulière qui nourrit l’imaginaire et la littérature. Devant la cour d’assises, elle présente un aspect particulier : si l’auteur reconnaît parfois sa culpabilité matérielle, il conteste bien souvent avoir eu l’intention de donner la mort. Comment, alors, apporter la preuve d’un élément qui demeure principalement psychologique ? Dès lors que plusieurs personnes sont impliquées dans la commission de l’infraction, se pose également la difficulté de l’individualisation du lien de causalité. Comment résoudre les questions de pluralité d’auteurs ou de complices lorsqu’on ignore qui a porté le coup fatal ? Quelles personnes peuvent être renvoyées devant la juridiction de jugement et sous quelles qualifications ? Après avoir analysé les grands principes de droit pénal général applicables à l’homicide volontaire et les arcanes de la procédure conduisant au procès, l’auteur s’interroge principalement sur ces questions probatoires essentielles."

Il est vrai que le meurtre, sous toutes ses formes, a toujours fasciné. Le "crime de sang" mobilise souvent les medias, et il attire toujours un nombreux public dans les cours d'assises. Les faits impressionnent, ce qu'a subi la victime épouvante, la personnalité du(de la) criminel(le) interroge. Nul n'est indifférent quand un meurtre (ou un assassinat qui est un meurtre avec préméditation) est commis.

Mais c'est aussi une infraction juridiquement bien plus complexe qu'il ne parait à première vue.

Par exemple, sur la notion délicate d'intention homicide, au coeur de la qualification juridique de meurtre, nombreux sont ceux, y compris chez les professionnels du droit, qui n'en perçoivent pas exactement les contours. D'où, trop souvent, des prises de paroles décalées par rapport au cadre légal et jurisprudentiel.

En près de 600 pages, Christian Guéry propose une analyse rigoureuse et complète de l'ensemble des problématiques liées au meurtre.

En introduction il s'intéresse à la représentation du meurtre dans les religions, les mythologies, les arts, à l'histoire du meurtre, au déclin du meurtre, puis à ses acteurs, auteur et victime.

Le titre 1 est relatif à la qualification de meurtre.

L'auteur y décortique toutes les composantes juridiques du meurtre, ce qui au-delà des questions classiques lui permet d'analyser notamment l'euthanasie et le suicide assisté.

Après avoir comparé le meurtre et les infractions voisines, l'auteur aborde la problématique spécifique de l'empoisonnement.

L'actualité judiciaire fera lire avec un intérêt particulier le chapitre qui traite des causes d'irresponsabilité, notamment le trouble psychique (cf. aussi ici), mais aussi celui qui analyse la notion de légitime défense, souvent controversée.

Christian Guéry étudie ensuite les causes d'aggravation de la peine, notamment quand le meurtre est commis avec préméditation, sur un proche ou un membre de la famille.

Plusieurs chapitres sont consacrés aux peines et aux modalités des poursuites.

Le titre 2 aborde la problématique de la preuve.

Après toujours un rappel historique, Christian Guéry étudie de nombreux aspects de cette problématique et notamment les mobiles, la complicité, le meurtre commis à plusieurs, et plus largement et sur deux chapitres la problématique de l'intention (cette délicate question mentionnée plus haut).


Tout ceci en fait un livre unique et d'une richesse exceptionnelle.

Comme le souligne à juste titre l'éditeur, "cet ouvrage s’adresse aux avocats et magistrats ainsi qu’aux étudiants. Il dépasse largement l’étude du droit pénal spécial. L’étudiant y trouvera une étude complète et inédite. Le professionnel à la recherche de références littéraires, mythologiques, sociologiques, philosophiques, d’histoire du droit ou de droit comparé y puisera les éléments de nature à enrichir ses propos d’audience."

Mais, du fait de l'ensemble des questions qu'il aborde, historiques, sociologiques et juridiques, son public va au-delà de la seule collectivité des juristes même s'il leur est principalement destiné.

 

-------------------------------------

(*) Christian Guéry a occupé les fonctions de magistrat instructeur pendant dix-neuf ans. Il a aussi représenté le ministère public dans de nombreuses audiences d’assises. Il a présidé la chambre de l’instruction de Grenoble avant d’être nommé conseiller à la chambre criminelle de la Cour de cassation. Auteur de Détention provisoire (2001), Droit et pratique de l’instruction préparatoire (10e éd., 2017), et, avec B. Lavielle, Droit et pratique des audiences correctionnelles (3e éd., 2018), ainsi que de plusieurs centaines de notes de doctrine ; il s’est également intéressé aux rapports entre le cinéma et le droit : Justice à l’écran (2007), Les avocats au cinéma (2011), et entre littérature et droit, avec A. Fabbri, Simenon et la justice (2017).

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article