Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

L'audience est levée   (Bibliographie)

 

Plus que toutes les autres, alors que ce n'est pas là que vit et respire la justice ordinaire, celle qui intéresse la vie quotidienne de nos concitoyens, les audiences pénales ont depuis toujours attiré le public et les journalistes.

Il est vrai qu'on y voit défiler une galerie de personnages parfois hauts en couleur, qui sont poursuivis et pour la plupart d'entre eux ont commis une vaste palette de faits répréhensibles, des plus bénins aux plus graves.

C'est l'observation de la justice pénale correctionnelle qui aboutit au livre proposé aux éditions Lextenso (leur site) par Laurence Neuer et intitulé (page dédiée) :
 

L'audience est levée

Scènes de prétoire en correctionnelle

 

Laurence Neuer, docteur en droit et journaliste au Point (*), explique que pendant sept ans, et chaque semaine, elle a assisté à des audiences correctionnelles, et qu'elle a voulu, avec ses mots, "photographier (..) cette justice dite ordinaire dédiée aux invariants de la petite et moyenne délinquance : vols, violences, trafics de stupéfiants, agressions sexuelles, drames familiaux, délits routiers etc." Et elle ajoute que "Sur la scène de théâtre aux accords dissonants se succèdent drogués en état de manque, prostituées barbouillées, collectionneurs d'identités, jeunes roumaines suppliantes, caïds assumés, caméléons endurcis, pédophiles honteux, tyrans domestiques, sans-papier déroutés, errants de tous pays traînant leur existence comme un boulet vide de sens. Leurs défenseurs souvent commis d'office agitent les lieux communs de la misère sociale ou du déterminisme individuel pour piquer la compassion tapie sous la raison judiciaire."

Avant les propres chroniques de Laurence Neuer, le livre propose quelques "regards d'experts sur la délinquance".

Louis Vogel (professeur de droit et avocat) s'exprime sur la justice pénale des mineurs, Jean-Marie Delarue (alors contrôleur des lieux de privation de liberté) aborde l'éternelle problématique du rôle de la prison, Martine Herzog-Evans s'interroge sur la prison et la réinsertion.

Laurence Neuer mentionne aussi certaines études autour de la prison : Isabelle Rome (magistrat) qui a longuement visité la prison pour les femmes de Versailles, Etienne Madranges (magistrat) qui a dévoilé les richesses du patrimoine pénitentiaire, et les recherches autour des neuro-sciences de Olivier Oullier (enseignant).

Puis arrivent les chroniques de l'auteur.

Laurence Neuer les a classées en 7 chapitres : Le couple et ses démons, Vols violences outrages incitations à la haine etc le quotidien de la correctionnelle, Délinquance sexuelle, Arnaques et escroqueries en tous genres, Drogues trafics et dépendances, Les délinquants de la route, La justice des mineurs.

Pendant de près de 400 pages, défilent des moment d'audience qui racontent parfois bien mieux qu'une analyse théorique le quotidien de cette justice pénale.

Laurence Neuer ne se contente pas de rendre compte des affaires qui conduisent hommes et femmes devant la juridiction correctionnelle. Parce qu'elle a longuement observé ce qui s'y passe, elle décrit avec finesse et sans excès les personnages, leurs attitudes, leurs paroles, leurs maladresses, leurs interrogations, et leurs stratagèmes. Et les façons de faire des professionnels, avocats et magistrats.

Elle a eu la bonne idée de ne pas commenter les scènes décrites. Qui, souvent, parlent d'elles-mêmes. A chaque lecteur de se faire sa propre opinion sur ce que ces chroniques font apparaître de la nature humaine.

Par ailleurs ces chroniques mettent bien en lumière la difficulté récurrente pour l'institution judiciaire de choisir la peine la plus appropriée aux faits et à la personnalité des personnes poursuivies. Pour sanctionner de façon équilibrée, sans excès de faiblesse ou de sévérité. Et notamment pour les nombreux récidivistes.

Notons qu'au milieu des chroniques Laurence Neuer a donné la parole à Luc Frémiot (magistrat) qui a beaucoup travaillé sur les violences conjugales, et à Robert Adamn (juge des enfants).

Enfin, un lexique à la fin de l'ouvrage permet au non spécialiste de comprendre certains termes ou expressions juridiques mentionnés dans les chroniques.

--------------------------------

Laurence Neuer, docteur en droit, est journaliste au Point. Elle tient la chronique « Mon petit droit m’a dit » (à lire ici) et co-réalise la chronique vidéo « Au tribunal de l’Internet ! » sur le Point.fr.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article