Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Guide de la protection judiciaire de l'enfant

Le "Guide de la protection judiciaire de l'enfant" est en téléchargement libre.

Pour l'obtenir cliquez ici.

Paroles de juges sur Facebook

Sur Facebook, les articles, et d'autres choses en plus.

C'est ici.

Publié par Parolesdejuges

Mme B.., jurée en 2018

 

En ce qui concerne cette expérience de jurée, il va me falloir un peu de temps pour en sortir.

Ce qui, je crois, va rester pour moi comme une grande question, c'est cette notion d'"intime conviction" qui prend tout son sens et une importance capitale notamment dans les affaires où les preuves matérielles ne sont pas légion.

Je pensais, naïvement sans doute, que la justice se rendait sur la base de la vérité des faits. Il se trouve qu'on ne connaît pas forcément cette vérité. Or, nous devons rendre un verdict sur des faits graves et la peine prononcée aura des conséquences majeures sur les personnes impliquées, quelque soit leur position.

Bien sûr, et heureusement, c'est un groupe qui décide, sur la base de l'intime conviction de chacun. Mais pour ma part, une question reste en suspens, cette intime conviction correspond-elle à la vérité? N'ai-je pas été abusée par des témoignages? influencée par d'autres?

Je reste, à l'issue du procès, partagée entre une certitude, celle d'avoir pris la bonne décision en mon âme et consciente, et un petit doute lié à cette incertitude concernant la vérité.

 

Et puis, cette parenthèse est une expérience humaine d'une brutalité et d'une richesse incroyables!

 

Brutalité car on est confronté du jour au lendemain à des actes odieux, incompréhensibles, l'étalage d'une intimité que l'on n'a pas envie de connaître et à laquelle on doit pourtant faire face, à de la souffrance, de l'arrogance, de la violence parfois dans les interrogatoires, brutalité aussi parce qu'on nous demande de nous extraire de toute empathie, de toute émotion, de ne regarder que les faits, brutalité enfin parce qu'au soir du verdict on se retrouve seul, avec ce devoir de réserve, et cette responsabilité qui pèse sur nos épaules.

Mais c'est également une aventure humaine enrichissante, la rencontre avec un monde que pour ma part je ne connaissais pas, celui de la justice, rencontre avec des magistrats qui ont pris le le temps de nous accompagner, de nous expliquer, de nous rassurer aussi, rencontre avec des jurés avec qui l'on partage cette responsabilité, ces questions, cette volonté de bien faire, d'être juste...

 

Il est certain en tout cas, que cette expérience est unique, dérangeante et bouleversante à bien des égards, et qu'elle va modifier mon regard sur les innombrables procès dont on entend parler dans les médias et la façon dont la justice est rendue. Car derrière la façade, il y a des hommes et des femmes qui ont recherché la vérité et ont porté un jugement selon leur intime conviction.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article